www.lessoleilsbleus.com

2020

Rues Madeleine Michelis

« Une toile de jute bleue recouvrait désormais les murs, des rideaux grenat ornaient la fenêtre, et une portière du même tissu fermait un cagibi. Je la tirai. Elle dissimulait dorénavant la cuve. Mais ce n’était pas tout. Le meuble, en dessous, occupait presque tout l’espace. Il était relégué au rang de vieillerie dont on n’ose cependant pas se débarrasser. À moins qu’on ne sache que faire de son contenu ?

J’éprouvais une sensation de flottement et un sentiment d’étrangeté, l’impression de me trouver une fois de plus hors-sol. Décidément, ma famille ne fonctionnait pas comme les autres. La fin de M expliquait-elle cette errance ? » 

À la recherche

Par un témoignage poignant, subtil, Marie-Claude Durand, s’attaque au silence familial qui s’est installé devant la figure de sa tante, Madeleine Michelis, élevée au rang des Justes après la seconde Guerre Mondiale. 

En nommant les objets, les lieux où sa tante a vécu, en essayant de reconstitué le puzzle de leur vie à toutes les deux, elle cherche à faire surgir une personne dynamique, inspirante qui s’ouvre à l’avenir.